Accueil

Bienvenue sur digitorient.com, le site de l’UMR 7192 « Proche-Orient – Caucase : langues, archéologie, cultures ».
Coordonnées de l’UMR 7192 :
Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris (escalier C, 2ème et 4ème étages).
Tél. +1 44 27 10 43
Fax +1 44 27 18 39

Pour en savoir plus sur notre laboratoire, nos équipes, nos projets, nos membres, etc., cliquez sur l’une des rubriques ci-dessous (qui correspondent aux onglets dans la bande noire ci-dessus) :

Articles récents

Colloque de la chaire Milieux Bibliques du Collège de France : Oral et écrit dans l’Antiquité orientale

Colloque organisé par Thomas Römer et Hervé Gonzalez

Oral et écrit dans l’Antiquité orientale : les processus de rédaction et d’édition, les 26 et 27 mai 2016 à l’amphithéâtre Marguerite de Navarre du Collège de France, 11 place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris.

Problématique du colloque

La littérature de l’Antiquité orientale se présente comme une littérature de tradition dont la composition et la transmission résultent de processus complexes, à la fois oraux et écrits. Dans les études bibliques, alors que le début du XXe s. a été marqué par la recherche des traditions orales contenues dans les textes, de nombreux travaux récents, en lien notamment avec l’étude des manuscrits de Qûmran, se sont intéressés à la dimension scribale des textes afin de reconstruire les milieux et les pratiques de leurs scribes porteurs. Le développement et la transmission des traditions littéraires sont bien attestés en Mésopotamie, où plusieurs exemplaires de textes classiques, comme l’épopée de Gilgamesh, ont été mis à jour, séparés parfois par un écart de plusieurs siècles. Différents travaux ont souligné que des processus oraux sont également en jeu dans la transmission écrite et la transformation de ces traditions.

S’il existe un lien complexe entre oralité et écriture dans l’Antiquité orientale, celui-ci est expliqué de différentes manières dans la recherche, en fonction des genres littéraires des textes, de leurs contextes, et aussi des modèles théoriques que les chercheurs emploient pour comprendre le développement de la littérature ancienne. Faut-il par exemple penser à une évolution progressive allant de l’oral à l’écrit dans l’Antiquité ? D’autres modèles ont également été proposés, envisageant la cohabitation voire l’imbrication des deux dimensions, p. ex. au travers de la mémorisation, la récitation ou la lecture des traditions mises par écrit. Comment et dans quelle mesure l’oralité joue-t-elle un rôle dans les processus de rédaction et d’édition des textes ? Est-il encore possible d’identifier des traditions ou des pratiques orales à l’arrière plan des textes ? Existe-t-il des compositions uniquement scribales ? Peut-on identifier de manière précise les contextes sociaux des scribes impliqués (palais, temple…) ? Dans la perspective comparatiste qui le caractérise, ce colloque explorera les différentes modalités de l’articulation ente l’oral et l’écrit dans l’Antiquité orientale élargie, ainsi que ses implications pour une compréhension historique des textes.

Programme du colloque

Jeudi 26 mai, matinée

9h00 Ouverture du colloque : Thomas Römer

Présidence : Thomas Römer

9h15 Jean-Marie Durand (Collège de France, UMR 7192) : De l’écrit à l’oral dans le Moyen-Euphrate à l’âge du Bronze

9h45 Michaël Guichard (Ecole Pratique des Hautes Etudes, UMR 7192) : La circulation des formules magiques dans le Proche-Orient antique : le cas des incantations inédites de Mari

10h15 Herbert Niehr (Université de Tübingen) : Les messages d’outre-tombe en Syrie entre oralité et écriture

Pause

Présidence : Michaël Guichard

11h15 Nicolas Grimal (Collège de France, UMR 8152) : Le signe et la trace

11h45 Benjamin Sass (Université de Tel Aviv) : La chancellerie sous les Omrides

12h15 André Lemaire (Ecole Pratique des Hautes Etudes, UMR 7192) : Scribe royal et passage de l’oral à l’écrit : les cycles d’Élie et d’Elisée

Jeudi 26 mai, après-midi 

Présidence : Nele Ziegler

14h15 Lionel Marti (CNRS, UMR 7192) : Dire, écrire, transmettre : les processus d’édition des inscriptions royales assyriennes

14h45 Dominique Charpin (Collège de France, UMR 7192) : De l’histoire à la légende : le cas des rois d’Akkad

15h15 Stefan Maul (Université de Heidelberg) : Réflexions sur la transmission de l’épopée de Gilgamesh

Pause

Présidence : David Hamidovic

16h15 Jean Kellens (Collège de France) : Qui était en charge de l’oralité mazdéenne ?

16h45 Hervé Gonzalez (Collège de France, UMR 7192) : Des oracles à la littérature prophétique

17h15 Thomas Römer (Collège de France, UMR 7192) : Les origines de la Torah orale dans le Pentateuque

Vendredi 27 mai, matinée

N.B. : Les conférences en anglais bénéficieront d’une traduction simultanée par audiophones

Présidence : Dominique Charpin

9h30 Paul Delnero (Université John Hopkins de Baltimore) : Texts Before Texts: The Role of Orality and Memory in the Transmission of Sumerian Ritual Laments / Des textes avant les textes. Le rôle de l’oralité et de la mémoire dans la transmission des lamentations rituelles sumériennes

10h00 Dominique Jaillard (Université de Genève) : Oralités et écritures dans le monde des cités grecques. Savoirs et pratiques 

10h30 David Carr (Union Theological Seminary de New York) : Dynamics of Scribal Memorization and Revision at the Beginning of the Bible: The Case of Genesis 1-5 / La dynamique de mémorisation scribale et et la révision du début de la Bible. Le cas de Genèse 1-5 

Pause

Présidence : André Lemaire

11h30 Jean-Louis Ska (Institut Biblique Pontifical de Rome) : Les théories sur la tradition orale de la fin du 19ème siècle jusqu’à aujourd’hui

12h00 Jaeyoung Jeon (Université de Lausanne) : Orality in Redaction? Some Cases in the Pentateuch / De l’oralité dans les rédactions ? Quelques cas tirés du Pentateuque

12h30 Diana Edelman (Université de Oslo) : How Starting Assumptions Affect Results: The Story of David’s Slaying of Goliath (1 Samuel 17; 2 Samuel 21:19) Interpreted in Terms of Orality, Scribalism, and Cultural Memory / L’influence des présupposés sur les résultats. L’histoire de David et Goliath (1 Samuel 17 ; 2 Samuel 21,19) lue sous les prismes de l’oralité, de la scribalité et de la mémoire culturelle

Vendredi 27 mai, après-midi

Présidence : Jean-Marie Durand

14h30 Jan Rückl (Université Charles de Prague) : Oral et écrit dans la transmission du texte des livres de Samuel et Rois

15h00 David Hamidovic (Université de Lausanne) : L’oralité dans l’édition et les rééditions de la Règle de la Communauté à Qumrân 

15h30 François Déroche (Collège de France, UMR 7192) : L’impossible stemma coranique

16h00 Discussion et clôture du colloque

 

 

  1. Nouvelle parution de Thomas Römer et Loyse Bonjour : L’homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible
  2. Nouvelle parution de Jean-Marie Durand, Lionel Marti et Thomas Römer (éd.) : Colères et repentirs divins
  3. Du nouveau sur le site archibab (avril 2016)
  4. Appel à candidature de l’EBAF